Patronyme : WAGREZ

Origine : Ce patronyme relativement rare, présent dans le Nord-Pas de Calais et Oise, apparaît comme ayant un sens incertain. Albert Dauzat en fait une forme diminutive de « WAGUE » qui en Flandre désigne le « vérificateur des mesures ». Jean Tosti le rapproche, toujours sous forme diminutive, de "waghiere" qui a désigné une cuve dans la région de Lille. Ce mot aurait pu désigner le fabriquant de cette cuve.

Variante : WAGRET

Le plus : Quelques mentions de recherches généalogiques dans le Pas de Calais Oise et Nord jusqu’au 18ème, mais aussi en Belgique et Région parisienne au 19ème.

Des personnages : Le Livre d'Or des souscripteurs ayant contribué à la reconstitution du Palais de la Légion d'Honneur détruit le 23 mai 1871 mentionne Alfred WAGREZ, chef de bataillon du 86ème d’infanterie,  né à Douai (Nord) en 1825. A noter qu’il est promu chevalier de la Légion d’honneur en 1874.

Mémoires des hommes : Aucun soldat mort en 14/18, mais Georges WAGREZ originaire de Bapaume (Pas de Calais) est mort pour la France en juin 1940 à Perthes (Ardennes). Son nom figure sur le monument aux morts de sa commune de naissance.

Données démographiques entre 1891-1990 : 123 naissances en France dont Pas de Calais (39), Val d’Oise (21) et Nord (20).