BOISTON

Origine : Relativement rare, ce patronyme, présent surtout dans le Doubs et le Rhône, pourrait effectivement être une dérivation du verbe boiter. Mais il semble aussi possible de le rapprocher du mot gaulois « bosta » qui  avait à l’origine le sens de creux de la main et de ce qu’elle pouvait contenir. Avec le temps, ce mot et ses dérivés ont eu le sens de contenant et puis de boîte. On pourrait imaginer que le patronyme qui nous intéresse a été donné très localement à un fabriquant de boîte.

Variante : BOITON

Le plus : De nombreuses mentions de recherches généalogiques surtout dans le Doubs (17ème), mais aussi dans la Sarthe et le Maine et Loire (17ème)

Des personnages : Les archives nationales détiennent dans les archives parlementaires, en date du 1er septembre 1792, un hommage à l'Assemblée législative par le sieur Joseph BOISTON, artiste statuaire, du département du Doubs, arrivant de Rome, d'un buste en marbre de Junius Brutus, essai de ses faibles talents, qu'il prie d'agréer et de faire placer dans la salle des séances de l'Assemblée nationale.

Mémoires des hommes : Deux soldats morts en 14/18.

Données démographiques entre 1891-1990 : 114 naissances en France dont Doubs (52), Rhône (33), Maine et Loire (16) et Hérault (0).