Comprendre la généalogie

Le matériel disponible dans les recensements

Les périodes

Avant la révolution

Les seules listes nominatives seront à rechercher parmi les Archives fiscales (essentiellement des rôles d'impôts, rôles de taille, dénombrements de feux, compoix et autres, d'appellation et d'intérêt divers selon les régions).

Mon conseil :
Renseignez-vous bien dans vos zones de recherche, en particulier en régions frontalières ou d'annexion tardive à la France, sur les particularités spécifiques (état des recensements conservés, recensements anciens éventuels).


Il faut être conscient qu'une recherche ciblée d'individus reste très hasardeuse pour les documents établis au 17ème siècle. Leur existence varie selon les régions et leur intérêt "généalogique" demeure limité, dans la mesure où tous ne sont pas nominatifs. On pourra y jeter un coup d'œil curieux à l'occasion, cela peut cependant réserver de bonnes surprises.

 

Sous la Révolution

Une loi du 22 juillet 1791 ordonnait aux maires l'établissement annuel de listes nominatives des citoyens : noms, prénoms, âge, sexe, profession, nombre d'enfants par foyer, domestiques… Elle ne fut cependant pas plus appliquée que plusieurs décrets et circulaires ultérieurs.
Le 11 avril 1793, la Convention impose aux communes l'établissement d'un état général de la population. Ce sont ces recensements qui peuvent être découverts dans la série F des Archives communales ou en série L aux Archives départementales.

 

Aux 19ème et 20ème siècles

On évoquera le dénombrement de population dit "de l'an VIII". Premier recensement prescrit par une circulaire du 16 floréal (6 mai 1800) – Préparé par Lucien Bonaparte et par Chaptal, il eut lieu en 1801, par département et par arrondissement.

Jusqu'aux alentours de 1820, on trouve essentiellement des tableaux dénombrant globalement les garçons, filles, hommes mariés, femmes mariées, veufs, veuves et militaires aux armées.

Le principe d'un recensement quinquennal est adopté en 1822. Un recensement eut lieu dès lors toutes les années terminées par 1 et par 6. Pour cause de guerre, celui de 1871 eut lieu en 1872 et ceux de 1916 et 1941 n'eurent pas lieu.

Après la seconde guerre mondiale, les recensements deviennent moins réguliers (1954, 1962, 1968, 1975, 1982, 1990, 1999). Enfin, depuis janvier 2004, existe un recensement "permanent". Les communes de moins de 10 000 habitants font l'objet d'un recensement exhaustif tous les cinq ans, à raison d'un cinquième des communes chaque année. Les communes de plus de 10 000 habitants réalisent tous les ans une enquête par sondage auprès d'un échantillon de 8% de leur population.

On s'accorde en général à considérer que - hormis quelques exceptions - les premiers recensements nominatifs réellement utilisables sont ceux de 1836, sous Louis-Philippe.

Le support

Les listes sont établies, en général, en commençant par le bourg proprement dit, quartier par quartier, rue par rue et maison par maison, puis par les écarts, hameaux ou lieux-dits dépendants de la commune recensée.

 

Mon conseil :
Pensez, si vous vous déplacez au loin, à bien planifier votre travail d'un point de vue "rapport quantité de documents/temps de recherche" !

Spécificités du support

Ne comptez pas sur la présence d'index alphabétique. Le temps de recherche peut être conséquent, surtout pour les grandes villes. Vérifiez donc s'il est possible de vous simplifier le travail grâce à une mention d'adresse précise glânée au préalable dans d'autres actes de la famille.

De manière parfaitement inattendue, un même lieu-dit peut très bien, d'un recensement à l'autre, être compris dans les recensements de communes distinctes !

Les liasses des communes d'un même canton sont souvent regroupées sous une même cote ; l'étude des recensements concernant les mouvements d'une même famille sur une vingtaine d'année peut donc être plus ou moins rapide.
Si les communes que vous étudiez sont toutes dans le même canton, vous trouverez 1 document par année recensée, si malheureusement elles sont réparties sur trois cantons, ce sont 3 documents à consulter par année. Sur de petites communes, la recherche peut être rapide et votre quota de documents consultables aux AD rapidement épuisé.

Votre évaluation du contenu

On sait que certains enfants d'un couple peuvent être placés assez jeunes comme domestiques dans les fermes ou villes environnantes, où ils seront donc recensés. Surtout, ne déduisez jamais hâtivement de l'absence d'un des enfants en bas âge du couple à un recensement qu'il est déjà décédé ! On pourra très bien le retrouver dans une autre commune, recensé tout simplement chez ses grands-parents, voire chez l'un des ses oncles ou tantes !

Ne déduisez pas, à tort, au seul vu des prénoms mentionnés pour les enfants, l'absence d'enfants dont la naissance est connue ni l'existence de certains dont la naissance n'a pas été retrouvée ! Certains enfants déclarés à la naissance avec un ou plusieurs prénoms peuvent apparaître au recensement suivant avec un seul de ces prénoms, voire tous les prénoms dans un ordre différent, voire un prénom tout autre ; le même enfant peut même apparaître au recensement suivant avec à nouveau un prénom distinct, sans qu'on puisse véritablement s'expliquer cette variation des prénoms qu'on considèrera comme "usuels", avec une fixation qui peut n'apparaître qu'au bout de quelques années.

On trouvera même à l'occasion des enfants en bas-âge recensés comme "fils", avec le prénom adéquat, alors que la réalité des actes nous prouve qu'il s'agissait de "filles" et inversement !

Une erreur du rédacteur dans le report des données qu'on lui communique, ou de lecture, n'est jamais à exclure complètement.

Conseil : Seule une étude plus systématique sur la durée, permettant de suivre au fil des recensements l'évolution du foyer, permet d'éviter certaines erreurs. Il faudra en particulier démêler avec prudence les homonymies fréquentes entre enfants d'un même foyer ; surtout dans la mesure où les âges indiqués restent approximatifs, même si fournis par les intéressés et donc plus fiables que certaines mentions fantaisistes retrouvées dans les actes de décès car fournies par des déclarants ne disposant que d'informations approximatives.

Découvrez tout l’intérêt des recensements pour votre généalogie : la consultation des recensementsl'intérêt généalogique des recensementsles données fournies par les recensementsle matériel disponible. Retrouvez facilement les contenus des recensements avec les tableaux récapitulatifs.