Comprendre la généalogie

La carrière militaire de vos ancêtres

Comment et pourquoi votre ancêtre a-t-il été recruté ? Le registre matricule vous en apprendra beaucoup sur les conditions de recrutement et les différentes affectations de votre ancêtre.
Recrutement – Conseil de révision – Degré d’instruction – Corps d’affectation

À noter
Si votre ancêtre est "mort pour la France", le numéro matricule et son lieu de recrutement peuvent être identifiés aisément sur le site www.memoiredeshommes.sga.

Modalités de recrutement

  • Numéro matricule du recrutement
  • Classe de mobilisation
  • Numéro d'inscription
  • Lieu (canton) de recrutement.

Décision du conseil de révision et motifs

  • Aptitude ("bon", "ajourné"), avec nature des dispenses et sursis éventuels.

Corps d'affectation
Vous trouverez dans le registre matricule les différentes unités d'affectation pendant les 3 périodes militaires :

  • Armée active
  • Disponibilité ou réserve de l'armée active
  • Armée territoriale et sa réserve

On ne trouve, dans le registre matricule, aucune précision sur la compagnie, l'escadron, ou la batterie d'affectation, qui peuvent cependant être mentionnées dans le livret militaire !

Connaître l'unité d'affectation est déterminant pour le généalogiste, puisque cela lui permettra de reconstituer le parcours d'un ancêtre pendant la première guerre mondiale, en faisant appel :

  • aux Journaux des Marches et Opérations, tenus par chaque unité (la qualité des sources disponibles est naturellement variable) et qui, au gré des mouvements de troupes, vous plongeront dans le quotidien des soldats.
    Lieu de consultation : Service Historique de la Défense à Vincennes. Ces documents sont également consultables sur le site internet http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr.
  • aux Historiques des régiments, complémentaires aux précédents, écrits après la première guerre mondiale. Ils mentionnent les citations obtenues par le régiment, ses bataillons, compagnies et sections, ainsi qu'une liste des décorés de la Légion d'honneur et de la médaille militaire et évoquent les décédés et disparus.
    Lieu de consultation : les Archives départementales du lieu de garnison du régiment, la bibliothèque de l'Armée de terre au Service Historique de la Défense, ou la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) de Nanterre, qui s'est lancée dans la numérisation et la mise en ligne d'une partie de ces Historiques.

Campagnes

Les campagnes auxquelles l'individu a participé [dates de début et de fin] avec mention éventuelle des date de début et de fin d'un séjour comme prisonnier à l'étranger.

À noter
Pas d'archives pour la Croix de guerre !

Décorations, maladies et blessures

Voici quelques pistes intéressantes à suivre.

  • Décorations citées dans le registre matricule.
    Copie à rechercher auprès du Bureau central d'archives administratives militaires à Pau (caserne Bernadotte).
  • À noter
    Des tables alphabétiques des légionnaires décédés avant 1954 sont disponibles sur internet (base "Leonore", sur le site du CARAN)

  • Légion d'honneur
    Les dossiers sont souvent lacunaires.
    Consultation possible du dossier au CARAN [Centre de Recherche des Archives Nationales].
  • Maladies et blessures évoquées dans le registre matricule.
    Consultation éventuelle du dossier aux archives des hôpitaux militaires.

    Remarque : La loi du 15 juillet 2008 a facilité (en théorie) l'accès aux documents en matière de préservation du secret médical et de la vie privée des patients.

    • Si la date du décès est connue et remonte à plus de 25 ans, la communication est libre immédiatement. Le chercheur devra éventuellement fournir une copie de l'acte de décès.
    • Si la date du décès est connue et remonte à moins de 25 ans, la communication est libre pour les ayants-droits du défunt. Le chercheur devra prouver sa filiation (Livret de famille et pièce d'identité).
    • Si la date du décès est inconnue, seules seront communicables les données médicales concernant des soldats nés il y a 120 ans ou plus.

    Mentions diverses éventuelles

    • Mention d'une carte de combattant avec son numéro
    • Antécédents judiciaires et condamnations

    Découvrez tout l’intérêt des registres matricules pour votre généalogie : les conditions de consultationl’intérêt généalogiquel’aspect physique de vos ancêtresLa carrière militaire de vos ancêtres. Laissez-vous guider facilement avec Le fil rouge de la recherche.