Comprendre la généalogie

Surmonter les difficultés

Une recherche généalogique demande de la rigueur et de la détermination. Il faut d'une part se garder des conclusions hâtives qui feraient progresser la construction de votre arbre mais n'en assurerait pas l'authenticité. D'autre part les recherches dans certaines régions présentent plus d'obstacles, cela ne doit pas vous faire abandonner les branches concernées pour autant. Des organismes sont à même de vous apporter des renseignements utiles pour pallier les manques.

À Paris

Les deux exemplaires de l'état civil ont été incendiés pendant la Commune, en 1871. Cependant des reconstitutions partielles ont été faites et vous pouvez vous orienter vers les autres types d'archives (notariales, fiscales ou administratives).

En Alsace

Les registres ont été longtemps tenus en latin et en allemand et transcrits en gothique d'où des déchiffrages difficiles. Les associations généalogiques locales peuvent vous apporter une aide précieuse.

En Savoie et à Nice

Les rattachements tardifs à la France ont eu pour conséquence la tenue des registres par le clergé jusqu'au milieu du XIXe siècle. Ces registres sont souvent encore en possession des paroisses. Pour la Savoie, les archives notariales sont en partie conservées à Turin et à Genève.

Les familles non catholiques

Elles peuvent s'adresser à différents organismes : Les protestants peuvent consulter les registres protestants conservés aux Archives départementales, soit avant la Révocation de l'Edit de Nantes, soit ceux du "Désert" ou bien chercher dans les registres catholiques, certains protestants ayant feint l'abjuration pour des raisons juridiques.

Les israélites

Ils peuvent se reporter aux Archives départementales pour les registres tenus par les autorités religieuses (parfois rédigés en hébreu). Il est possible également d'interroger le Cercle de Généalogie juive dont les coordonnées sont indiquées dans les Adresses utiles.

Les français nés hors de France

Ils sont enregistrés auprès de leur consulat. Pour obtenir des renseignements on peut s'adresser aux Archives du Ministère des Affaires étrangères à Nantes. Les actes concernant les français nés dans les DOM-TOM sont conservés sur place (dépôts d'archives en Guadeloupe, Martinique…). Ceux nés dans les anciennes colonies sont regroupés à Nantes pour l'état civil de moins de cent ans, à Aix-en-Provence, aux Archives d'Outre-Mer, pour les périodes plus anciennes.

Pour les français nés en Algérie, selon la période, on pourra s'adresser à Aix-en-Provence (entre 1832 et 1896) ou à Nantes pour la période postérieure à 1896, voire même sur place, en Algérie.